Tupper Ware & Co, le marketing du copinage

Publié le par beauty-full.over-blog.com

30 avril: soirée bijoux Pierre Lang

7 mai: soirée boîtes Tupper Ware

22 juin: soirée bougies Party Lite

30 juillet: soirée sous-vêtements Charlott'

à définir: entendu parler d'une certaine soirée Fucker Ware...

 

 J'ignore qui a été l'initiateur du concept "vente entre copines" mais force est de constater que le concept prospère! De plus en plus de marques, de plus en plus d'adeptes, et des chiffres d'affaire mirobolants!

 

Décryptage: une copine nous invite à une soirée. Déjà, on se dit "chouette, une soirée entre copines, c'est l'occasion de revoir du monde et de papoter". Et non! ce n'est pas que ça! On sait que GRÂCE à nous, la copine va gagner plein d'étoiles si on achète toutes quelque chose et qu'elle pourra recevoir le plat à gâteau qu'elle rêvait tant! Et on ne veut pas décevoir la copine en lui réduisant ses étoiles ou faire celle "mmm, non mais j'aime rien en fait..." Tu parles! C'est juste parce que tu veux ou peux pas acheter! Car oui, deux constats s'imposent à nous:

 

1) Prévoir un budget

2) Prévoir de la place

 

Le concept repose sur la culpabilisation de l'achat. On n'a besoin de rien en vérité (on a toutes des bijoux, des bougies, des ustensiles de cuisine et des ptites culottes) mais tout est mené avec soin pour qu'on finisse quand même par passer à la caisse! Oui, d'ailleurs, il suffit maintenant d'inscrire le numéro de votre carte de crédit préférée sur le bon de commande précompilé à votre attention et le tour est joué! Plus besoin de courir au bancomat le plus proche pour éviter que la copine n'avance les... 1'200.- du chiffre d'affaire de la soirée.

 

Le concept repose aussi sur l'alzeimerisation des invités. On oublie vite qu'on peut trouver des bougies, des ustensiles de cuisine et des ptites culottes partout... Pardon, c'est vrai que du coup on perd l'exclusivité mais quand même! Une bougie reste une bougie bon sang! Mais surtout, on en a plein les placards, des bougies, des ustensiles et des culottes, au grand damne de ces pauvres hommes qui partagent nos vies et nos armoires à Tupper Ware,  qui détestent la senteur caramel-citron-gingembre et à qui on promet à chaque fois avant de quitter la maison "Juré, j'achète rien! Tu sais bien que j'ai tout!" Et, les mêmes, qui, à peine rentrée, demandent dépités "T'en a eu pour combien??"

 

Mais oui, mais je le fais pour les copines!!

 

 

Publié dans Les faiseurs de beau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
&
<br /> Mais ouiiii!C'est exactement ce qu'il se passe lors de ce genre de soirées! Et on ose jamais dire "non" ahah ahah Biz<br /> <br /> <br />
Répondre